La qualification au vol de nuit est un complément à la licence PPL, permettant de voler dans une ambiance particulière. Une autre manière de piloter.

Atterrissage de nuit à Grenoble-Alpes-Isère
Atterrissage de nuit à Grenoble-Alpes-Isère
Le Cirrus de l'AGIR au crépuscule
Le Cirrus de l'AGIR au crépuscule

C'est quoi ?

« A certains égards le vol de nuit, en conditions VFR, est plus agréable que le vol de jour : moins de turbulences, meilleure capacité à localiser les autres trafics, facilité à repérer les agglomérations, encombrement réduit des aérodromes et plaisir d’évoluer dans un environnement particulier. Cependant, l’homme est un animal terrestre adapté aux mouvements au niveau du sol par l’intermédiaire de systèmes sensoriels auxquels il réagit par habitude. Le candidat au vol de nuit doit être averti des problèmes que lui posera cette nouvelle activité en termes de limites physiologiques. » (Guide de l'instructeur VFR-N - DGAC)

Conditions d'accès

  • être détenteur du PPL(A) en cours de validité,
  • être à jour de la visite médicale de classe 2.

Formation

Réglementairement, la formation doit être au minimum de :

  • 5 heures de vol de nuit, dont :
    • 3 heures d’instruction en double commande,
    • 1 heure de vol en campagne avec au minimum 1 vol en campagne en double commande d’au moins 50 km,
  • 5 décollages en solo et 5 atterrissages avec arrêt complet en solo,
  • une formation théorique,
  • un examen pratique.